Produit 207: Salpingite Hydrosalpinx Traitement Naturel Salpingite

50.00

2000 en stock

UGS : p-207 Catégorie :

Description

SALPINGITE TRAITEMENT NATUREL

Salpingite, qu’est-ce que c’est ?

Une salpingite est une infection d’une ou des deux trompes qui relient l’utérus aux ovaires. Elle est due à une bactérie, le plus souvent transmise lors d’un rapport sexuel non protégé. C’est une maladie sexuellement transmissibles et très fréquente chez les femmes jeunes.  Une bactérie est toujours responsable de la primo-infection (gonocoques et Chlamydia surtout). Cependant, l’infection par d’autres bactéries pathogènes reste possible par voie vaginale, sanguine, lymphatique ou péritonéale. 

Les causes et facteurs de risque des salpingites

Plusieurs causes sont possibles :
  • Transmission sexuelle directe à chlamydia :  infection sexuellement transmissible IST) ; Maladies sexuellement transmissibles
  • Intervention ou examen endo-utérin : IVG, hystéroscopie, hystérographie, pose d’un stérilet, curetage utérin ;
  • Fausse couche
  •  Infection d’un organe annexe : appendicite , sigmoïdite.
  • Les facteurs de risques sont nombreux :
  •  Femme jeune entre 20 et 25 ans  habituées aux rapports sexuels non protégés;
  •  Multiplicité des partenaires sexuels sans protections ;
  • Port d’un stérilet ;
  • Antécédent d’IST ;
  •  Urétrite ;
  •    Geste endo-utérin
Diagnostic de la salpingite
La salpingite passe parfois inaperçue, et n’est alors découverte qu’à l’occasion d’un bilan de stérilité par exemple. La difficulté du diagnostic clinique de salpingite expose au risque de traitement trop tardif ou insuffisant avec ses corollaires : la stérilité ou la grossesse extra-utérine.
L’examen clinique n’est pas spécifique. Il n’y a ni contracture ni défense abdominales. Le toucher vaginal montre en général des culs-de-sac douloureux. Le col est parfois rouge avec une glaire purulente, l’utérus gros et douloureux. L’ensemble peut évoquer une appendicite pelvienne.
Si le diagnostic n’est pas fait, l’infection peut diffuser vers la pelvipéritonite avec défense abdominale puis contracture, altération de l’état général et troubles digestifs.
Les symptômes de la salpingite
Le plus souvent la salpingite est sans symptômes. Cependant, les femmes peuvent avoir :
  • ·         Des douleurs dans le bas ventre (irradiant parfois jusqu’aux cuisses et aux organes génitaux externes) ;
  • ·         De la fièvre ; nausées, vomissement
  • ·         Des leucorrhées abondantes, jaunâtres et purulentes ;
  • ·         Des brûlures lors de la miction ;
  • ·         Un besoin fréquent d’uriner ;
  • ·         Des métrorragies (saignements en dehors des règles) ;
  • ·         Des ballonnements abdominaux ;
  • ·         Des nausées ;
  • ·         Une constipation.
Salpingite : examens et analyses complémentaires
L’échographie donne des images souvent très évocatrices.
Parfois, seule la coelioscopie affirme le diagnostic, précise l’intensité des lésions et permet les prélèvements bactériologiques.
Les autres examens complémentaires montrent :
·         Une hyperleucytose avec élévation de la vitesse de sédimentation et de la C reactive protein (CRP) ;
·         Les prélèvements vaginaux et cervicaux recherchent des gonocoques etc ;
·         Le sérodiagnostic de chlamydiase est pratiqué.
Traitement des salpingites
Le traitement repose sur des antibiotiques administrés pendant 10 jours à 3 semaines en fonction des résultats de l’antibiogramme, toujours pratiqué. Des anti-inflammatoires sont souvent associés. En cas d’infection par Chlamydia trachomatis, le traitement doit être prolongé 6 semaines.
Le traitement du partenaire est nécessaire.
Salpingites : évolution de la maladie
La salpingite peut évoluer vers une salpingite aiguë. Traitée, elle guérit en 48 à 72 heures. Les récidives sont possibles en cas de traitement mal suivi ou de nouvelles contaminations.
Complications des salpingites
·         Abcès de l’ovaire ou du cul-de-sac de Douglas ;
·         Pelvipéritonite ;
·         Phlébite pelvienne des veines iliaques ;
·         Stérilité ;
·         Risque de grossesse extra-utérine ;
·         Dystrophie ovarienne ou  » syndrome des ovaires polykystiques ».
Surveillance après traitement des salpingites
La surveillance régulière est souhaitable. Elle consiste à :
·         Prise de température jusqu’à disparition de la fièvre ;
·         Palpation de l’abdomen et toucher vaginal en cas de douleurs persistantes ;
·         Analyses sanguines 1 fois/semaine jusqu’à normalisation ;
·         Prélèvement bactériologiques de contrôle.
Une cœlioscopie peut être pratiquée 3 mois après la fin du traitement en cas de désir de grossesse ou de douleurs persistantes.
Prévention des salpingites
·         Utilisation de préservatifs lors des rapports sexuels ;
·         Toilette intime régulière au savon doux ;
·         Après la miction, s’essuyer d’avant en arrière ;
·         Bien sécher la vulve après la toilette ;
·         Eviter le port de vêtements trop serrés.
Qu’arrive-t-il si je ne traite pas la salpingite? Est-ce dangereux?
·         Les trompes altérées par une salpingite risquent de ne plus pouvoir jouer leur rôle, qui est essentiel. C’est en effet dans les trompes que se rencontrent l’ovule et le spermatozoïde et c’est aussi dans la trompe que se produisent les premières divisions de l’œuf avant qu’il n’aille nicher dans l’utérus. L’infection a pour effet de boucher les trompes ou d’en modifier les parois, multipliant les risques d’avortement spontané ou de grossesse extra-utérine.
·         Une femme qui a déjà eu une salpingite a d’ailleurs un risque de grossesse extra-utérine multiplié par six. Mais, parmi les conséquences de la salpingite, c’est l’infertilité qui occupe le premier rang. La salpingite est fréquemment découverte à posteriori lors d’un bilan médical pour infertilité, ce qui confirme la fréquence de l’évolution « silencieuse » de cette maladie.
·         Plus une femme a souffert fréquemment de cette infection, plus le risque de stérilité est grand : après un épisode, le risque est d’environ 15 %. Après deux, le risque double à 30 % et il atteint 60 % chez les femmes qui ont eu trois salpingites ou plus.
 Les remèdes Maison
Par ailleurs, certains remèdes naturels contribueront à soulager vos douleurs et à améliorer votre état de santé :
Alimentation
Une alimentation très saine et des cures de jus de fruits ou de légumes vous aideront beaucoup à renforcer votre vitalité et à éviter les rechutes.
Plantes
Prenez de la teinture d’échinacée  pour renforcer le système immunitaire.
Cataplasmes
Appliquez des cataplasmes de feuilles de chou à hauteur des trompes de Fallope. Si vous pouvez les garder toute la nuit, vous n’en profiterez que mieux.
Alternez avec des cataplasmes d’argile froids sur le bas-ventre. Prenez-en plus d’1/2 verre d’argile, chaque matin à jeun (voir : Utilisation de l’argile par voie interne).
Bains
Prenez des bains de siège froids chaque matin.
Quels sont les meilleurs traitements naturels pour déboucher les trompes?

Grace a nos recherches, nous avons identifié plusieurs remèdes naturels fait maison très efficace pour déboucher les trompes et tomber enceinte rapidement. Il s’agit de:
1-Le curcuma
Le curcuma est un anti-inflammatoire naturel. Il peut être très efficace pour déboucher les trompes de Fallope. La curcumine, l’ingrédient actif du curcuma est très efficace pour réduire l’inflammation. Vous pouvez consommer la curcumine sous forme de supplément, ajouter du curcuma à votre nourriture ou boire un verre de curcuma.
Le curcuma n’a aucun effet secondaire connu lorsqu’il est pris à petites doses. Cependant, à des doses de plus de 8 grammes par jour, cela peut avoir des effets indésirables. Assurez-vous de prendre le dosage correct de curcuma ou, mieux encore, d’ajouter l’épice à votre cuisson.2-L’ail
L’ail est un excellent moyen pour améliorer la fertilité et déboucher les trompe de Fallope. L’ail a toujours été consommé pour ses nombreux avantages pour la santé car les propriétés aphrodisiaques présentes dans l’ail aident à améliorer la circulation sanguine dans le corps. Manger de l’ail cru tous les jours a jeun aide à combattre l’infertilité chez la femme , abaisse la pression artérielle et le cholestérol.3-Vitamine C
La vitamine C est un antioxydant qui peut réduire l’inflammation en aidant votre système immunitaire à mieux fonctionner. Pour cette raison, il est ideal pour soigner les cicatrices et pourrait avoir un effet positif sur les trompes de Fallope.
Si vous pensez que la cause du blocage des trompes de Fallope est une infection, la vitamine C peut vous aider à la surmonter. Pour déboucher vos trompes, nous vous recommandons d’utilisez la vitamine C naturelle. Il est facile d’obtenir de la vitamine C à partir de sources alimentaires, surtout lorsque vous aimez les agrumes. Mangez autant d’oranges, de citrons et de pamplemousse que possible. Hormis, vous pouvez essayer des fraises, du brocoli et des poivrons verts pour vous soigner avec une bonne vitamine C.4- L’huile de ricin
l’huile de ricin est utilisé depuis des siècles pour améliorer la fertilité chez la femme, et plus particulièrement pour débloquer les trompes de Fallope. Comment l’utilisé?
-trempé un chiffon dans de l’huile de ricin
-Placé ce chiffon sur la peau au niveau du bas ventre. Cela permettra d’améliorer la circulation et de favoriser la cicatrisation des tissus et des organes sous la peau. La thérapie par l’huile de ricin aide les trompes de Fallope en adoucissant les tissus et en améliorant la circulation dans la région pelvienne.

5- Le vinaigre de cidre
Le vinaigre de cidre, est un produit de fermentation qui produit des levures et des bactéries bénéfiques pour le déblocage des trompes. En effet, le vinaigre contient un certain nombre de vitamines et de minéraux, notamment du magnésium, du potassium, du cuivre, des vitamines du groupe B et de la vitamine C. Pris quotidiennement, il peut aider à débloquer les trompes de Fallope en équilibrant les hormones et en réduisant les fibromes.
Mode d’emploi:
-Mélangez 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans 1 verre d’eau
-Vous pouvez ajouter une touche de miel ou de mélasse pour adoucir le mélange.
-Vous pouvez boire le mélange tout de suite ou le siroter pendant 30 minutes.

6-La méditation
Méditer quotidiennement vous aidera à diminuer les niveaux de stress et à favoriser la guérison générale. Or la réduction du stress réduit les détérioration et l’inflammation des trompes de Fallope.
Comme conseil supplémentaire, n’oubliez pas de commencer à méditer par une brève séance consistant en des exercices respiratoires et de techniques de relaxation. Même si vous ne le faites que quelques minutes, la méditation vous fournira de l’énergie positive pour commencer votre journée et réduire votre stress.

7-Massage de fertilité
Certains praticiens de la médecine alternative suggèrent des massages de fertilité pour débloquer les trompes de Fallope. Ceux-ci impliquent généralement des massages à l’huile chaude sur la région abdominale. Comment faire un massage de fertilité?
-Allongez-vous sur un tapis d’exercice avec votre visage vers le haut et un oreiller sous votre bas du dos.
-Détendez-vous et appliquez de l’huile d’amande, d’olive ou de lavande sur vos mains et appliquez en faisant des mouvements de massage sur votre os pubien, car l’utérus se trouve en dessous de cet os.
-Masser doucement en allant de bas à plus bas et tirer votre paroi abdominale vers le nombril. Maintenir cette position, compter jusqu’à 10 et relâcher vos mains. Répétez cette manœuvre 10 à 20 fois.
NB: Ne faites pas ceci si vous saignez ou si vous êtes enceinte. Aussi, si possible, visitez un massothérapeute spécialisé en massage abdominal pour de meilleurs résultats.

8- L’armoise
L’armoise est une plante parfois recommandée pour améliorer la fertilité féminine. Il est également recommandé pour débloquer les trompes de Fallope.
L’armoise a une longue histoire d’utilisation pour la fertilité dans un certain nombre de cultures différentes. Il a été utilisé dans toute l’Europe et en Asie pendant des siècles. Il est souvent utilisé dans la médecine chinoise sous la forme de moxibustion, qui consiste à brûler une armoise au-dessus d’un point d’acupression.

9- L’argile verte
L’utilisation de l’argile verte pour déboucher les trompes est très fréquente en Afrique de l’est.
Les trompes bouchées se débouchent par le traitement sérieux de l’argile verte et le suivi d’un programme d’alimentation fait par un diététicien traitant ou un naturothérapeute.

Informations complémentaires

Poids 50 kg
Open chat
Bonjour, De quoi avez vous besoin ? Veuillez laisser votre message